Ce mardi 24 janvier a eu lieu la journée mondiale de l’éducation. C’est l’occasion pour nous de vous parler plus en détail du développement langagier d’un enfant en crèche. Nous allons pouvoir comparer les évaluations faites sur ce développement par rapport à des enfants n’allant pas en crèche et aussi vous présenter différents moyens mis en place en crèche favorisant l’éveil au langage de l’enfant.

 

La crèche : l’environnement propice au développement langagier de l’enfant

La crèche est un environnement où, quand il est encadré par des professionnels, le développement de l’enfant est fortement favorisé par rapport à une garde informelle. La crèche aide en beaucoup de points au développement de l’enfant : on peut parler notamment des développements moteur, cognitif et langagier.
Selon une enquête portée par L’étude longitudinale française pour l’enfance (ELFE), le développement le plus accrue en crèche est le développement langagier. Pour cela, l’ELFE l’a analysé avec un indicateur de langage intitulé « le MacArthur-Bates Inventory ».
L’impact de ce développement est visible à court et moyen terme dès l’entrée à l’école de l’enfant.
Il est important de noter que ces effets dépendent aussi de la structure où l’enfant est accueilli. La conférence de Paris Economic School intitulée « Education et petite enfance » aborde le fait que l’accueil en crèche a, à intensité modérée, des effets plus bénéfiques que l’accueil par des assistantes maternelles.
Les études de l’ELFE démontrent que les enfants issus de familles défavorisées ou précaires socialement ont un réel bénéfice de fréquenter les structures d’accueil de jeunes enfants.

L’accueil en structure ou par une assistante maternelle influe aussi de façon bénéfique sur le niveau de compétences de l’enfant à son entrée à l’école. D’après un article publié par l’INED, les enfants qui ont fréquenté une crèche durant leur petite enfance ont en moyenne une richesse de 80 mots à leur arrivée en école maternelle. Cette moyenne est supérieure de 6 mots à la moyenne globale des enfants et de 12 mots à la moyenne des enfants ayant été gardés à la maison par leurs parents.

Les moyens mis en place au développement langagier de l’enfant

Les moyens mis en place par les crèches pour favoriser le développement langagier de l’enfant sont nombreux. Les professionnels des crèches sont présents pour accompagner l’enfant dans son éveil et son développement.
Le développement langagier de l’enfant passe tout d’abord par la communication dès son plus jeune âge.
Entre 0 et 3 ans, il passe par différentes phases de développement :

-Les 12 premiers mois de votre bébé est la phase pré-linguistique. Cette phase est importante puisque c’est le moment où votre enfant va prendre contact avec les êtres qui l’entourent. Bien qu’il ne prononce pas encore de mots, bébé produit des gazouillis volontairement (entre 3 et 6 mois en moyenne) et commence à babiller (entre 6 et 9 mois).
A partir d’environ 9 mois, bébé va commencer à reconnaître certains mots, il diversifie les sons qu’il produit et communique de plus en plus avec ses parents.

-Entre 12 et 18 mois, votre enfant commence à dire ses premiers mots. Il connaît la signification d’environ 20 mots. L’expression de ses besoins commence à se faire par l’utilisation de mots et continue également à interagir avec vous en désignant du doigt.

-Entre 18 et 24 mois, votre enfant va commencer à associer deux mots ensemble. Il commence à chercher une interaction plus constructive en posant des questions où en y répondant. Il arrive de mieux en mieux à exprimer ses besoins par le langage verbal.

-A partir de 2 ans, votre enfant commence à construire des phrases plus riches et mieux construites. Il comprend de plus en plus de mots (~300 compris) et son interaction avec les autres s’améliore.

De nombreuses activités en crèche vont accompagner son développement durant toutes les phases précédemment citées. Les comptines récitées par les professionnels permettent d’imprégner les enfants du langage et les histoires à enrichir le vocabulaire de l’enfant.
La forte sociabilisation que profèrent les micro-crèches aux enfants est l’un des principaux facteurs d’accélération du développement langagier. Cela est dû à la vie en groupe et donc la nécessité de communiquer avec autrui. Cette vie en groupe est un véritable plus par rapport à un mode de garde informel.
La verbalisation des actions est l’autre principal facteur d’accélération d’un développement langagier accru en crèche. Cette méthode consiste à parler et à expliquer toutes les actions que les professionnels font : « J’enlève ta couche pour t’en remettre une nouvelle. ». Bien que l’enfant ne parle peut-être pas encore, celui-ci va comprendre quand quelqu’un lui parle. La verbalisation à différents effets bénéfiques pour l’enfant sur son développement langagier :

-Un sentiment de sécurité
-Augmentation de son estime personnelle
-Etablir une interaction permettant de développer l’acquisition du langage

La disparition de certains phonèmes et le développement d’autres sont aussi une étape du développement langagier de l’enfant. Les phonèmes sont les sons élémentaires de la parole. Le français exploite une gamme de 36 phonèmes. Dans chaque langue, des phonèmes peuvent être similaires et d’autres totalement différents. D’après santegouv, « l’apprentissage des phonèmes est lié à une capacité innée de percevoir l’ensemble des contrastes sonores utiles pour la parole ». Santegouv indique aussi que la capacité innée de l’enfant régresse au cours de sa première année. Cela est dû au fait que l’enfant assimile petit à petit les phonèmes de sa langue maternelle et c’est pour cela qu’on parle de disparition de certains phonèmes.
Bien qu’inexorable, la disparition de phonèmes peut être réduite en parlant à l’enfant en plusieurs langues (par des personnes dont les langues parlées sont des langues maternelles) dès son plus jeune âge.

Ainsi, le développement langagier de l’enfant est favorisé par l’environnement de la micro-crèche qui permet une forte sociabilisation et l’apprentissage de nouveaux mots. La présence des professionnels de la petite enfance permet à l’enfant de se développer grâce à des activités proposées autour du langage mais aussi par le principe de verbaliser toutes les actions qu’ils font.